Manifestations contre l’indépendance en Catalogne


Une semaine après le référendum d’autodétermination, entre 350 000 et 900 000 personnes se sont manifestés à Barcelone pour protester contre l’indépendance de la Catalogne et le gouvernement de Carles Puigdemont.

Le dimanche 8 octobre, des milliers de drapeaux espagnols couvraient les rues du centre de Barcelone. On pouvait entendre « L’Espagne unie ne sera jamais vaincu! » et « Vive la Catalogne! ». D’habitude, ce sont les indépendantistes, nommés les « esteladas » (« les étoiles ») qui se manifestent dans la ville. Un mois auparavant, le 11 septembre, les indépendantistes se manifestaient à Barcelone pour revendiquer l’indépendance de la Catalogne à l’occasion de la fête nationale de cette région. Cependant, ceux qui manifestaient le 8 octobre étaient des anti-indépendantistes de la Société Civile Catalane en faveur de l’unité de l’Espagne. La Société Civile Catalane, une organisation anti-indépendantiste, est soutenue par les conservateurs du Parti Populaire et les centristes de Ciudadanos. Parmi cette organisation se trouve Mario Vargas Llosa, lauréat du prix Nobel de littérature, de nationalité péruvienne et espagnole.

Cette manifestation a eu lieu environ une semaine après le référendum sur l’indépendance de la Catalogne, le 1er octobre. Plus de deux-tiers des habitants de la ville de Barcelone ont participé à ce référendum, et environ 90% des participants ont répondu « oui » à l’indépendance catalane.

« Nous sommes en pleine instabilité politique, économique et sociale. Il est encore temps de chercher ensemble une solution négociée. » - Cristian Sánchez, conseiller municipal à Barcelone

Plusieurs citoyens craignent les conséquences économiques d’une possible déclaration d’indépendance de la Catalogne. Cette dernière semaine, plusieurs grandes entreprises catalanes, tels que la banque CaixaBank et le groupe de gestion d’eau Agbar ont décidé de transférer leurs sièges sociaux hors de la Catalogne. Elles craignent l’insécurité juridique que provoquerait la proclamation de l’indépendance de la région. Aujourd’hui, Barcelone représente environ 19% du PIB national espagnol. De plus, les entreprises catalanes réalisent 40% de leur commerce avec le reste de l’Espagne. Ceci pourrait changer si la Catalogne se sépare du reste de l’Espagne.

Le 10 octobre à 18h, un ultimatum sera fixé par les indépendantistes catalans au premier ministre Mariano Rajoy. Le président du gouvernement autonome catalan, Carles Puigdemont, doit prendre la parole devant le parlement catalan. Il devrait y prononcer la déclaration sur l’indépendance de la Catalogne. Trois possibilités existent pour le futur de la Catalogne: soit rien ne change, soit la Catalogne devient indépendante, soit les deux parties révisent la Constitution espagnole pour accorder plus de pouvoirs à la Catalogne.

Une question qui se pose alors est est-ce que la Catalogne pourrait officiellement devenir indépendante? Le droit à l’autonomie gouvernementale est inscrit dans l’article 2 de la Constitution espagnole. Cet article indique que la Constitution « reconnaît et garantit le droit à l’autonomie des nationalités et des régions qui la compose et la solidarité entre elles ». Par contre, le droit à l’indépendance est interdit par ce même article: « La Constitution a pour fondement l’unité dissoluble de la nation espagnole, patrie commune et indivisible de tous les Espagnols. » Il faudrait donc réviser la Constitution pour autoriser une telle indépendance. Ceci nécessiterait une forte majorité pour les indépendantistes dans les deux chambres du Parlement espagnol.


If you would like to join the LTD team, please send us an email! We would love to see what you can contribute.