La Semaine de la Terre 2019: Récapitulation

June 12, 2019

TFS vient de célébrer notre 8ème semaine annuelle de la Terre ! Cette année, nous avons continué nos traditions comme la conférence de la semaine de la Terre et, pour la deuxième fois, la marche pour l’eau. 

 

Cette année, le thème pour la semaine de la Terre était : que pouvons-nous apprendre des premières nations en matière de durabilité environnementale, économique et sociale ? Pour cette raison, notre marche pour l’eau était différente de celle de l’année précédente. Au lieu d’avoir des femmes originaire d’Afrique comme notre première marche pour l’eau en 2018, nous avons invité Lorrie Ann Parks, consultante culturelle Anishinaabe qui a mené la cérémonie dans le ravin. 

 

 

Pendant toute la semaine les tableaux de Ritchie Sinclair et Brona Wingell ont animé la cafétéria et la salle polyvalente. Sinclair a été étudiant du célèbre artiste Anishinaabek Norval Morrisseau. Il a dit à propos de ses oeuvres et celles de Wingell, « ce que nous offrons est unique. En tant qu’artistes spirituels, notre création artistique découle directement d’une source shamanique ancestrale. Nous avons eu l’avantage de bénéficier d’une expérience profonde et de pouvoir la partager avec d’autres. La re-connection avec l’aborigène en chacun de nous est un réveil organique achevé par l’expérience directe. Vision, puissance créatrice, santé en sont les conséquences naturelles. » Leurs pièces ont servi comme inspiration pour les jeunes étudiants d’art de l’école qui l’ont visités à travers la semaine et a créé une ambiance superbe pour la conférence et dîner de la semaine de la terre. 

Les conférenciers de l’évènement du 17 avril étaient Yaghouba Tandia qui nous a parlé de la gestion de l’eau et de la manque d’eau potable en plusieurs réserves indigènes, Frank Christopher Bush, écrivain et avocat canadien qui a discuté de la réconciliation entre le Canada et les Premières Nations et comment nous pouvons progresser chacun par la coopération des peuples indigènes et des Canadiens, puis Melissa Dick a discuté de son implication avec l’organisation Le Grand Voyage en Canoë et leurs efforts pour éduquer les jeunes à propos des cultures indigènes au Canada. 

 

J’ai hâte de voir ce que nous ferons l’année prochaine pour la semaine de la Terre, mais c’est important de se souvenir que la Terre et nos interactions avec des peuples différents devraient être respectés chaque jour et pas seulement durant une semaine de l’année !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

If you would like to join the LTD team, please send us an email! We would love to see what you can contribute.